Hi.

Welcome to my blog. I document my adventures in travel, style, and food. Hope you have a nice stay!

On recule l'heure : je commence à prendre de la vitamine D

On recule l'heure : je commence à prendre de la vitamine D

Les recherches sont nombreuses et les résultats sont mixtes : la vitamine D est-elle toujours aussi d’intérêt aujourd’hui. Oui, elle l’est, mais pour quelles raisons? Ostéoporose (intégrité osseuse et homéostasie du calcium), protection contre les attaques sévères d’asthme [1], rôle à jouer dans la prévention des cancers, etc. Par contre, afin de bénéficier des atouts que cette vitamine a à nous offrir, il faut minimalement atteindre les recommandations émises par les instances de santé. Selon vous, peut-on atteindre les recommandations en vitamine D seulement qu’avec des sources alimentaires? Découvrons-le ici!

Particularités et rôles dans l’organisme
La vitamine D est particulière – à mi-chemin entre la vitamine et l’hormone – mais essentielle au bon fonctionnement de l’organisme. Son principal rôle est surtout relié à la santé des os et des dents. Elle constitue un facteur dans la prévention et le traitement de l’ostéoporose. La peau peut fabriquer de la vitamine D si elle est suffisamment exposée aux rayons UVB du soleil. D’ailleurs, c’est la seule vitamine qui possède cette caractéristique. Par contre, en vieillissant, le corps perd progressivement cette capacité, d’où l’importance de s’assurer que ses apports soient suffisants via l’alimentation, l’exposition au soleil ou bien par une supplémentation. La vitamine D a également la propriété d’être liposoluble, ce qui signifie qu’elle peut s’accumuler dans les réserves adipeuses – de gras – de votre organisme. C’est pour cette raison qu’il est possible de prendre des suppléments sur une base hebdomadaire!

Sources alimentaires et enrichissement
La vitamine D se retrouve naturellement dans très peu d’aliments. Les seuls aliments qui en contiennent sous sa forme naturelle sont les poissons gras, les jaunes d’œufs et les huiles de poisson.

Les autres sources de vitamine D dans notre alimentation proviennent d’aliments enrichis. Parmi elles, notons le lait, la margarine et certaines boissons végétales. Quelques yogourts et fromages peuvent être fabriqués à base de lait enrichi, ce qui leur confèrera un du même coup un statut en vitamine D. De nouveau produits fortifiés en vitamine D sont disponibles depuis les dernières années, tels que certaines marques de pains, de céréales et de jus d’orange.

Vitamine D Saumon Maquereau Oeufs Sardines Champignons

La fortification en vitamine D dans le lait a commencé en 1929, mais est devenu obligatoire en 1975 dans le but de réduire le rachitisme chez les enfants. Au fils du temps s’est ajouté d’autres produits tel que mentionné précédemment. L’enrichissement devenait nécessaire car il n’y a que très peu d’aliments qui en contiennent naturellement et parce que pendant les mois d’octobre à avril, le corps n’arrive plus à bien synthétiser la vitamine D.

Des suppléments?
La supplémentation est-elle alors nécessaire durant l’hiver? Le fait que vous vivions dans une région nordique nous rend plus à risque de souffrir de carence en cette vitamine pendant les longs mois d’hiver. L’organisme Ostéoporose Canada suggère aux gens âgés de 50 ans et plus ainsi qu’à ceux qui souffrent d’ostéoporose de prendre des suppléments de vitamine D tout au long de l’année. Pour les autres, cette recommandation ne s’applique que pendant les mois d’octobre à avril.

On commence à prendre des suppléments de vitamine D lorsque qu’on recule l’heure à l’automne et on cesse lorsqu’on avance l’heure au printemps!
— Hubert Cormier

Comme le mois d’octobre est à nos portes, il faut veiller à combler ses besoins en vitamine D en consommant régulièrement des aliments qui en sont riches. Si vous n’êtes pas en mesure de le faire, il peut être judicieux de se tourner vers les suppléments, surtout à cette période de l’année! Selon les données recueillies par Santé Canada, la prévalence d'apports alimentaires insuffisants de vitamine D est très élevée (de 75% à 96%) [2]. Toutefois, comme les valeurs de référence servant à évaluer si l'apport est suffisant ont été fixés en supposant qu'aucune quantité de vitamine D provient de l'exposition au soleil, les chiffres indiquant un apport insuffisant provenant des aliments et des suppléments doivent être interprétés avec prudence.

Recommandations :

Enfants et adultes de 9 à 70 ans : 600 UI/jour ou 15 microgrammes
Adultes > 70 ans : 800 UI/jour ou 20 microgrammes
Pendant la grossesse ou la lactation : 600 UI/jour ou 15 microgrammes

Références :  
1. 
http://www.cochrane.org/CD011511/AIRWAYS_vitamin-d-prevnt-asthma-attacks
2. Qu'en est-il du statut en vitamine D actuel des Canadiens? http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/nutrition/vitamin/vita-d-fra.php

Pour moi, ma santé, mon bonheur!

Pour moi, ma santé, mon bonheur!

5 trucs pour un guacamole "allégé" PAR-FAIT!

5 trucs pour un guacamole "allégé" PAR-FAIT!