Hi.

Welcome to my blog. I document my adventures in travel, style, and food. Hope you have a nice stay!

Quand Montréal reçoit sa jumelle Lyon

Quand Montréal reçoit sa jumelle Lyon

Dans le cadre du Festival Montréal en Lumière qui a commencé le 23 février dernier, la ville de Montréal reçoit une ville qu'elle affectionne particulièrement : Lyon. Les deux métropoles ont d'ailleurs plusieurs similitudes et se démarquent de par leur gastronomie et leur culture. Pour amorcer les célébrations, j'ai été convié à un événement gourmand organisé par OnlyLyon, qui, l'instant d'une journée, a littéralement transformé le Balmoral (situé tout près de la Place des Festivals dans le Quartier des Spectacles) en véritable bouchon lyonnais. Retour sur cette expérience culinaire hors norme. 

Un repas étoilé

Ce n'est pas tous les jours qu'on nous convie à manger un repas préparé par un chef étoilé. C'est donc sans surprise, gourmand que je suis, que j'ai accepté l'invitation de manger dans ce bouchon lyonnais temporaire du réputé chef Joseph Viola, chef au bouchon Daniel et Denise. Le bouchon lyonnais est un type de cuisine régionale française où on y mange les spécialités lyonnaise dont les quenelles! On y boit également le Beaujolais et le AOC Saint-Joseph, des coqueluches dans les bouchons. Ces restaurant font la promotion des produits locaux, de produits du terroir et connaissent beaucoup de succès. D'ailleurs, on retrouve pas moins de 4000 restaurants dans la ville de Lyon, ce qui en fait la capitale de la gastronomie en Europe. Lyon est également la fière récipiendaire de la "meilleure destination européenne de week-end 2016", prix remis par les World Travel Awards

Lors de ce dîner, j'étais assis aux côtés de Gilbert Rozon, commissaire aux célébrations du 375e anniversaire de Montréal, et de Georges Képénekian - Premier adjoint au Maire de Lyon et en charge de la culture et des grands événements. M. Képénekian m'a parlé de la Cité Internationale de la Gastronomie de Lyon qui ouvrira ses portes en décembre 2018 dans le Grand Hôtel Dieu, un bâtiment historique de la ville. Il s'agit d'ailleurs de la plus vaste initiative privée de rénovation d'un monument historique jamais réalisée à ce jour en France. La mission de la Cité est simple et se résume en quatre points : Transmettre, Révéler, S'ouvrir au monde et Fédérer & Accueillir. On veut permettre à tous de découvrir les secrets de la gastronomie en montrant tout le savoir-faire, les produits, les métiers et l'innovation. L'alimentation est un enjeu de santé publique et de nombreuses équipes de recherche travaillent à Lyon sur les liens entre la nutrition et la santé dans le but d'enrayer la transmission de maladies chroniques. On consacrera d'ailleurs une place de choix à la santé, à la nutrition et au plaisir dans la Cité. Le Centre Européen de la Nutrition pour la Santé (CENS) est une partie-prenante du projet de la Cité Internationale de la Gastronomie de Lyon, ce qui réjouit le nutritionniste en moi!  

La ville de Paul Bocuse

Lyon ne serait pas Lyon sans compter sur la présence du groupe Bocuse et de son chef culte : Paul Bocuse. Ce dernier a célébré en 2015 ses 50 ans de 3 étoiles au Guide Michelin. Ce n'est pas peu dire... Il s'agit d'un record absolu et est un exemple parfait du repas gastronomique français. D'ailleurs, le "repas gastronomique français" a été inscrit sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l'UNESCO en 2010. Il se définie comme suit : une pratique sociale coutumière destinée à célébrer les moments les plus importants de la vie des individus et des groupes, tels que naissances, mariages, anniversaires, succès et retrouvailles. Il s’agit d’un repas festif dont les convives pratiquent, pour cette occasion, l’art du « bien manger » et du « bien boire ». Le repas gastronomique met l’accent sur le fait d’être bien ensemble, le plaisir du goût, l’harmonie entre l’être humain et les productions de la nature.

Parmi ses composantes importantes figurent :

  • Le choix attentif des mets parmi un corpus de recettes qui ne cesse de s’enrichir. 
  • L’achat de bons produits, de préférence locaux, dont les saveurs s’accordent bien ensemble.
  • Le mariage entre mets et vins.
  • La décoration de la table. 
  • Une gestuelle spécifique pendant la dégustation (humer et goûter ce qui est servi à table).
  • Le repas gastronomique doit respecter un schéma bien arrêté : il commence par un apéritif et se termine par un digestif, avec entre les deux au moins quatre plats, à savoir une entrée, du poisson et/ou de la viande avec des légumes, du fromage et un dessert.
5 façons d'apprêter les édamames

5 façons d'apprêter les édamames

Out le quinoa. Vivement le sorgho! 🌾

Out le quinoa. Vivement le sorgho! 🌾