Hi.

Welcome to my blog. I document my adventures in travel, style, and food. Hope you have a nice stay!

Eau embouteillĂ©e💧 : marketing ou bienfaits rĂ©els ?

Eau embouteillĂ©e💧 : marketing ou bienfaits rĂ©els ?

Eau minĂ©rale, vitaminĂ©e, naturelle, de source
 l’offre d’eau embouteillĂ© abonde sur le marchĂ©. Devant cette abondance, il peut devenir difficile de faire un choix. Est-ce que certaines d’entre-elles offrent des avantages rĂ©els au consommateur ? Devrait-on simplement opter pour l’eau provenant directement du robinet ? Zoom sur l’univers de l’eau embouteillĂ©e.

 

Considérations environnementales : bonnes nouvelles.

Si vous ĂȘtes comme moi, la premiĂšre chose qui vous vient en tĂȘte lorsque l’on parle d’eau embouteillĂ©e est son effet dĂ©sastreux sur l’environnement. Sans aucun doute, l’utilisation quotidienne de bouteilles de plastique ne peut qu’augmenter l’empreinte Ă©cologique des consommateurs. Cependant, les derniĂšres statistiques en lien avec leur consommation se font rassurantes. La sensibilisation en lien avec la diminution des dĂ©chets et l’utilisation de matiĂšres recyclables porte fruit. Alors que 30% des mĂ©nages canadiens consommaient de l’eau embouteillĂ©e en 2007, la proportion a chutĂ© Ă  seulement 19% en 2015 [1]. Quoi qu’il en soit, ces derniĂšres demeurent trĂšs utiles pour se dĂ©saltĂ©rer lorsque nous sommes loin de la maison. À ce moment, il devient pertinent d’ĂȘtre en mesure de faire un choix Ă©clairĂ©.

Eau de source, minérale ou traitée.

L’eau embouteillĂ© se divise en deux grande catĂ©gories : l’eau de source et l’eau traitĂ©e. Dans un premier temps, une eau provenant d’une nappe souterraine sera nommĂ©e eau de source si cette derniĂšre contient une concentration infĂ©rieure Ă  500 mg/L en sels minĂ©raux et eau minĂ©rale si la concentration dĂ©passe la barre des 500 mg/L. L’eau provenant d’une nappe souterraine a pour avantage d’ĂȘtre Ă  l’abri de la pollution, cette derniĂšre ne nĂ©cessite donc aucun traitement chimique. Ces eaux sont donc dites « naturelles ». De son cĂŽtĂ©, l’eau traitĂ©e provient d’un centre de traitement municipale ou d’une source de surface. Cette derniĂšre est donc une eau Ă©quivalente Ă  celle du robinet, mise en bouteille. L’eau traitĂ©e peut Ă©galement ĂȘtre distillĂ©e (si traitĂ©e par distillation), (si traitĂ©e par ozone (O3)) ou gazĂ©ifiĂ©e (si ajout de dioxyde de carbone). En somme, une eau de source semble ĂȘtre un gage de qualitĂ© supĂ©rieure.

Eau vitaminée

Alors qu’il peut sembler justifiĂ© d’opter pour une eau de source, l’eau vitaminĂ©e offre un tout autre tableau. En effet, ces boissons contiennent certes des vitamines, mais celles-ci s’accompagnent aussi d’une importante quantitĂ© de sucre ! En effet, une boisson de type VitaminWater contient en moyenne 32 grammes de sucres alors qu’une boisson gazeuse en contient prĂšs de 40 grammes.  De plus, avez-vous rĂ©ellement besoin de ce surplus de vitamines ? Une alimentation Ă©quilibrĂ©e au quotidien devrait suffire Ă  combler vos besoins. Nul besoin d’opter pour une eau vitaminĂ©e.

Life WTR, Ă  mi-chemin entre l’eau traitĂ©e et la boisson pour sportif

lifewtr-label-design-by-series-1-artist-jason-woodside-41-HR.jpg

Apparemment, l’industrie n’avait pas sortie tous les cartes de son jeu. La vente d’eau embouteillĂ©e doit assurĂ©ment ĂȘtre lucrative puisqu’un nouveau produit a rĂ©cemment fait son apparition sur les tablettes. Il s’agit de l’eau Life WTR. Cette derniĂšre se positionne comme une eau purifiĂ©e au pH Ă©quilibrĂ© (đŸ€”), Ă  laquelle certains Ă©lectrolytes sont ajoutĂ©s (🙄). Tous ceci semble en fait ĂȘtre davantage un coup de marketing qu’une rĂ©elle opportunitĂ© pour le consommateur. Dans un premier temps, je me demande quel est l’avantage de consommer un produit au pH Ă©quilibrĂ© alors que ce dernier se dirige directement dans l’estomac. Avec un pH extrĂȘmement acide, l’estomac rĂ©gularisera l’aciditĂ©, donc nul besoin de se prĂ©occuper du pH de l’eau ingĂ©rĂ©e. C'est un peu futile Ă  mon avis. De plus, les Ă©lectrolytes supplĂ©mentaires ne sont pas rĂ©ellement nĂ©cessaires au quotidien, puisque l’alimentation remplit dĂ©jĂ  trĂšs bien ce rĂŽle. Elles le deviennent dans le cas d’un effort soutenu d’une durĂ©e supĂ©rieure Ă  une heure. Cependant, dans ce cas, les boissons pour sportifs sont plus adaptĂ©es puisque celles-ci sont Ă©galement une source de glucides, ceux-ci Ă©tant nĂ©cessaires Ă  la rĂ©cupĂ©ration post-entraĂźnement. 

La derniùre mais non la moindre... l’eau du robinet.

Pour terminer, si votre budget et votre conscience environnementale vous empĂȘche de consommer l’eau de source au quotidien, l’eau du robinet demeure la meilleure option. Une surveillance des paramĂštres microbiologiques, chimiques et physiques se font pĂ©riodiquement Ă  la sortie des usines de traitement. Alors que l’eau embouteillĂ©e est rĂ©glementĂ©e par le fĂ©dĂ©ral, l’eau du robinet est sous la juridiction du provincial. Toutefois, les normes de qualitĂ© sont similaires. L’eau du robinet est traitĂ©e au chlore et sa saveur est parfois perceptible. Si vous souhaitez Ă©liminer le chlore de l’eau, vous n’avez qu’à laisser reposer un pichet d’eau Ă  l’air libre. Étant fortement volatil, le chlore contenu dans l’eau s’évaporera.

Pour terminer, l'eau est indispensable Ă  la vie et Ă  la santĂ©. N’oubliez pas que les recommandations en matiĂšre d’hydratation sont d’au minimum 30 ml/kg de poids corporel par jour et ce, peu importe que vous la prĂ©fĂ©riez embouteillĂ©e ou non! 

 

[1] Statistique Canada. L’enquĂȘte sur les mĂ©nages et l’environnement, le principal type d’eau potable consommĂ©e, Canada, les provinces et les rĂ©gions mĂ©tropolitaines de recensement (RMR). www.statcan.gc.ca Site Internet consultĂ© le septembre 2017


Vous aimerez Ă©galement

Attention Ă  l'ours cru : pas en tartare s.v.p! đŸŸ đŸ»

Attention Ă  l'ours cru : pas en tartare s.v.p! đŸŸ đŸ»

Voici les fromages de l'année! Combien en avez-vous goûtés?

Voici les fromages de l'année! Combien en avez-vous goûtés?