Hi.

Welcome to my blog. I document my adventures in travel, style, and food. Hope you have a nice stay!

Nutella : scandale et nouvelle recette

Nutella : scandale et nouvelle recette

Comme l'ont rapporté plusieurs médias, Nutella a changé sa classique recette. Certes, des changements subtils, mais qui ont modifié les ratios de lait écrémé en poudre utilisés, ce qui a eu des répercussions sur la teneur en sucres et en matières grasses du produit. Rien pour ne changer le goût ou quoique ce soit..., mais des changements faits surtout dans le but d'uniformiser les produits à l'échelle internationale. Par contre, un autre scandale a secoué la marque et au coeur de celui-ci se trouvait l'étiquette nutritionnelle. Explications. 

shutterstock_506216029.jpg

Les étiquettes nutritionnelles : un outil précieux

De grande utilité pour le consommateur, les étiquettes nutritionnelles des produits alimentaires peuvent devenir un réel casse-tête pour les entreprises qui souhaitent en faire un outil marketing. Alors que les produits équilibrés mettent de l’avant les qualités nutritionnelles de leurs produits, ceux qui le sont moins tentent de trouver différentes astuces pour séduire le consommateur lui laissant miroiter que son produit représente un bon choix. Dernièrement, l’entreprise Nutella était au centre d’un débat en lien avec l’étiquetage nutritionnel et les grosseurs de portions. 

Publicité douteuse

Je commence à croire que l’entreprise subit les contrecoups de la sensibilisation fait auprès de la population pour adopter une saine alimentation. De toute évidence l’équipe marketing de l’entreprise semble déployer beaucoup d’efforts afin de convaincre la population que le Nutella est un choix nutritif pour le petit déjeuner 😞. Vous vous souvenez de la publicité télévisée qui prônait les qualités nutritives du produit, avec le slogan « il en faut de l’énergie pour être un enfant », suggérant ainsi que la tartinade de noisettes était une option idéale pour le petit déjeuner? Évidemment, ce genre de pratiques soulèvent la critique. Après les publicités douteuses, ce sont des questions soulevées par la quantité de référence sur l'étiquette nutritionnelle qui est au coeur d'un scandale. 

Fabriqué par l’empire Ferrero, 2 millions de pots de Nutella sont fabriqués chaque jour. De plus, les produits du chocolatier représentent le tiers de la consommation mondiale de noisettes!

Portions et étiquettes nutritionnelles

Sur l’étiquette nutritionnelle, l’une des premières choses à regarder est la portion pour laquelle les valeurs nous sont présentées. La portion nous informe sur les nutriments contenus dans une quantité déterminée du produit. Dans le cas où une quantité supérieure est consommée, les valeurs ne sont logiquement plus les mêmes. Au Canada, les entreprises ont quelque peu de latitude quant à la portion à indiquer sur l’étiquette. Suivant la réglementation de l’ACIA, les entreprises sont tenues de présenter une portion raisonnable et non trompeuse, se situant à l’intérieur d’un intervalle proposé pour la catégorie de produit. Régit par la FDA, le contrôle est un peu plus rigide aux États-Unis alors que la portion est déterminée selon la catégorie de produit dans laquelle l’aliment sera classé.

L’histoire avec Nutella résulte du fait que ce dernier aurait été classé dans la catégorie « Autres glaçages à desserts […] » aux États-Unis, ce qui suggère que l’entreprise doit indiquer les valeurs nutritives pour une portion de 30 ml (2 c. à table) [1]. Selon Nutella, cette catégorie ne convient pas. Une étude réalisée par une firme marketing (sous la commande de Nutella) rapporte que la majorité des consommateurs utiliseraient la tartinade choco-noisettes pour tartiner le pain, au déjeuner! Suivant cette réalité, la portion affichée pourrait être de 15 ml plutôt que 30 ml. D’un point de vu marketing, diminuer la portion de moitié sur l’étiquette de valeur nutritive fera diminuer les valeurs nutritives comme celles des sucres ou des lipides, valeurs indésirables aux yeux du consommateur. Toutefois, après vérifications, au Canada, les valeurs nutritives pour ce produit sont déjà calculées pour une portion de 15 ml (1 c. à table) au même titre que le beurre d'arachides. 

Manque de Cohérence

Nutella semble dépenser beaucoup d’énergie à convaincre la FDA que son produit est utilisé pour tartiner le pain. En contradiction, d’autres efforts sont déployés pour suggérer au consommateur de l’utiliser comme glaçage. Une simple visite sur le site Internet de l’entreprise nous permet de trouver plusieurs recettes pour intégrer la tartinade à nos desserts. Qui plus est, alors que l’entreprise déplore qu’une portion de 30 ml est déraisonnable, les Nutella&Go, emballé en portion individuelle, contiennent exactement 30 ml du produit chocolaté... Manque de cohérence?

Quoi qu’il en soit, ce débat nous rappelle de demeurer vigilant. Pour consommer de manière responsable, il est important de poser un regard critique sur les informations nutritionnelles, sans oublier de mettre les valeurs nutritives en contexte (selon la portion indiquée)! Certains aliments doivent rester dans la catégorie "aliments plaisirs" et n'être consommés qu'exceptionnellement, comme dans le cas du Nutella. Bref, le nutritionniste en moi ne recommande pas l'usage quotidien de ce genre de produit à faible densité nutritionnelle (i.e. pas beaucoup de nutriments par quantité consommée). Tournez-vous plutôt vers des options saines au déjeuner, riches en protéines et en fibres. 

 

Référence

  1. FEDERAL REGISTRER. The Daily Journal of the United States Government. Reference Amount Customarily Consumed for Flavored Nut Butter Spreads and Products That Can Be Used To Fill Cupcakes and Other Desserts, in the Labeling of Human Food Products; Request for Information and Comments. (2016)


Vous aimerez également

De la ferme à l'assiette - mon périple dans la Capitale de la frite au Nouveau-Brunswick 🥔

De la ferme à l'assiette - mon périple dans la Capitale de la frite au Nouveau-Brunswick 🥔

Protéines - Le magnifique livre de mon amie Julie DesGroseilliers

Protéines - Le magnifique livre de mon amie Julie DesGroseilliers