Hi.

Welcome to my blog. I document my adventures in travel, style, and food. Hope you have a nice stay!

Tartare : les précautions !

Tartare : les précautions !

Quoi de mieux pour impressionner ses convives que de préparer un succulent tartare? Avec sa popularité grandissante, ce plat est devenu un must dans les menus de bien des restaurants. Toutefois, saviez-vous que sa préparation exige plus d’attention que plusieurs autres mets? Zoom sur les précautions à prendre pour un tartare réussi – et sécuritaire!

De précautions en précautions!
Le tartare peut être apprêté à partir de divers aliments : bœuf, saumon, thon, pétoncles,  etc. (On m’a même servi un tartare de canard comme amuse-bouche. J’étais sceptique, mais ce fut très bon!)

Un tartare de poulet? Non merci.
Vous vous demandez pourquoi on ne fait pas de tartare de volaille? Consommer cet aliment cru vous expose considérablement aux bactéries Salmonelle et Campylobacter. Étant donné que le tartare se mange cru, il faut redoubler de vigilance. La cuisson assure la destruction des micro-organismes dangereux pour notre santé. Sans celle-ci, les risques de toxi-infection sont grandement augmentés. Tout est donc une question de salubrité! Voici mes conseils pour chacune des étapes de préparation d’un tartare :

À l’épicerie
Il importe que l’aliment soit de la meilleure qualité possible. Recherchez l’appellation « qualité tartare » sur vos pièces de prédilection. Utiliser votre bon jugement. Si un seul doute subsiste quant à la fraicheur de votre produit, ne l’acheter tout simplement pas.

Pour le poisson : Favoriser l’achat de poisson surgelé. La surgélation permet de détruire les parasites pouvant s’y retrouver. Si vous le désirez frais, demandez-le directement à votre poissonnier. Il saura vous aiguiller vers les meilleurs choix.

Pour la viande : Ne prenez surtout pas la viande hachée, mais plutôt des pièces de viande intactes et intégrales.

Voici quelques mesures préventives : 

  • Bien se laver les mains avant et après le contact avec ce type d’aliment.
  • Mettre un bain marie de glace sous notre bol quand on les coupe. Ainsi, il restera froid pendant que vous coupez la viande ou le poisson. C’est pratique quand on attend beaucoup d’invités et qu’il y a une grande quantité à préparer.
  • Conserver au frigo à ≤ 4 °C avant de le servir. Le laisser le moins possible à température pièce.
  • Éviter à tout prix la contamination croisée. Par exemple, mettre l’aliment sur une tablette basse dans le frigo.
  • Ne surtout pas utiliser les mêmes couteaux pour couper vos légumes !

Après la dégustation
Le tartare ne se conserve pas très longtemps, et ce même s’il semble encore bon à première vue. Idéalement, on doit le consommer dans les vingt-quatre heures suivant sa préparation. Un bon truc : cuisinez seulement la quantité dont vous aurez besoin, pas plus. Ainsi, vous éviterez d’être pris avec des restes.

Et au resto ?
Sachez qu’opter pour un tartare est un choix un peu plus risqué considérant toutes les précautions qu’exigent la préparation de ce mets. Si vous allez dans un restaurant dont le menu est exagérément long, évitez de commander le tartare – même si vous en avez trop envie – et tournez-vous plutôt vers la spécialité offerte sur place. Les restaurants qui se spécialisent dans la confection de ce mets sont une valeur plus sûre. On souhaite un gros roulement afin de s’assurer que le poisson ou la viande soit le plus frais possible. Rappelez-vous que bien souvent le tartare est déjà préparé ou pré-coupé avant de passer votre commande, ce qui augmente la surface d’exposition aux bactéries et conséquemment, le risque de toxi-infections. Si vous avez eu des problèmes gastro-intestinaux, des sueurs, des nausées ou des vomissements à la suite de l’ingestion d’un tartare dans un restaurant, évitez ce supplice aux autres et appelez immédiatement le MAPAQ au numéro suivant : 1 800 463-5023 ou remplissez un formulaire en ligne

En résumé
Pour un tartare réussi, la qualité de l’ingrédient principal et de bonnes mesures d’hygiène et de salubrité sont les clés du succès. Sur ce, bon tartare!

Pour plus de conseils, consulter la fiche "Tartare et sushi" sur le site du MAPAQ. 

5 aliments à inclure dans vos one-pot pasta cet automne

5 aliments à inclure dans vos one-pot pasta cet automne

La pizza-déjeuner : une option santé!

La pizza-déjeuner : une option santé!