Hi.

Welcome to my blog. I document my adventures in travel, style, and food. Hope you have a nice stay!

5 questions à... Chloé Boileau, agricultrice de la nouvelle variété de pommes Ariane

5 questions à... Chloé Boileau, agricultrice de la nouvelle variété de pommes Ariane

Les Vergers Boileau (Jean-Yves Boileau et Fils Inc.) est une entreprise familiale œuvrant dans le domaine des fruits & légumes depuis 1940. Ce sont 3 générations qui y travaillent d’arrache-pied tous ensemble et qui se complètent à merveille dans leurs tâches. Leurs valeurs familiales communes font le succès de l’entreprise québécoise et de leur produit exclusif : la nouvelle pomme Ariane. Zoom sur l’histoire de cette entreprise québécoise avec Chloé Boileau, directrice marketing!

Q1. Qu'est-ce qui distingue la pomme Ariane des autres variétés de pommes?

La pomme Ariane est une variété éco-responsable. Grâce à sa résistance à la tavelure (une maladie causée par un champignon qui altère l’aspect extérieur du fruit), nous constatons en pratique que les applications phytosanitaires sont diminuées de 70%. Avec la nouvelle génération en place, il était important pour nous de trouver une nouvelle variété qui amenait à de meilleures pratiques agricoles. En effet, notre priorité est la pratique agro-environnementale qui s’adapte à l’écosystème et non l’inverse. Sans rien enlever aux générations précédentes, il est de notre devoir en tant que producteur de trouver des variétés de fruit avec lesquelles ces pratiques sont possibles.

IMG_4125.JPG

Q2. Comment vous est venue l'idée de cultiver cette pomme?

En fait, c’est Danny et Monique, grand-mère de la relève, qui l’ont découvert en France en 2010. Ils ont immédiatement adoré son goût. La pomme Ariane est une pomme à la fois sucrée et acidulée, ferme et croquante, juteuse et pétillante en bouche, pour une saveur totalement authentique. Elle représente bien ce que le consommateur québécois recherche. Cependant, c’est particulièrement la résistance à la tavelure qui les a charmés. C’était un critère de sélection et elle cadrait dans la nouvelle stratégie à adopter pour notre entreprise.

Nous avons donc testé les pommiers en terre quelques années plus tard afin de s’assurer que les arbres résistaient à nos basses températures. Et puis, c’est au printemps 2016 que les premières parcelles de terre ont été plantées. Dans notre jargon, on dit que les arbres sont à leur troisième feuilles pour la récolte 2018.

 Gros plan sur la pomme Ariane

Gros plan sur la pomme Ariane

Q3. De quelles façons suggérez-vous d'apprêter cette variété de pommes?

Lors du lancement de la variété, nous avions élaboré un menu qui mettait la pomme en valeur : Porc et pomme effiloché, tartare de légumes, salade de pomme, foie gras/gelée de pomme, etc. Comme dessert : sorbet de pomme et St-Honoré Ariane et érable. C’était excellent! Par contre, on priorise surtout sa consommation crue ou peu cuite! Elle est parfaite dans un tartare, en salade et même agencée avec un bon fromage.

On peut se procurer la pomme Ariane dans tous les supermarchés IGA sous la marque HAPI. Il n’y en aura plus pour longtemps alors il faut faire vite!
— Chloé Boileau, agricultrice de la nouvelle variété de pommes Ariane
Pomme HAPI

Envie d’en connaître davantage sur la pomme ariane, je vous invite à lire mon blogue à ce sujet

Q4. Quels sont les plus grands défis rencontrés?

À notre avis, les plus grands défis des PME québécoises est de se démarquer des autres, et ce avec des ressources plus limitées que celle des grandes entreprises. Nous croyons fermement que pour se démarquer dans la commercialisation de la pomme, nous devons avoir une différentiation au niveau des variétés, mais également des techniques de culture. Nous priorisons l’agriculture intelligente depuis plusieurs années. D’un autre point de vue, nous sommes chanceux que le marché québécois soit aussi fidèle à ses producteurs. Cette mentalité devient une norme chez les consommateurs québécois, malgré qu'on continue de voir des annonces circulaires de fruits importés durant le temps des récoltes.

Un grand défi est également l’accès à la main-d’œuvre. Bien qu’on tente toujours de s’automatiser au maximum en raison de la pénurie de main-d’oeuvre, il est tout de même important pour nous d'encourager l'économie locale. Il a fallu faire des choix dans les dernières années, et collaborer avec des travailleurs étrangers est devenu une nécessité.

Famille Boileau cultivateurs agriculteurs pomme Ariane

Q5. Quels sont les plus grands défis de travailler avec les membres de sa famille?

On ne se le cachera pas, travailler avec plusieurs membres de sa famille est un travail constant sur soi-même! On doit être en mesure de mettre nos sentiments de côté et de se traiter en tant que collègues de travail. Nous croyons que le secret réside dans le respect de l’autre. Nous avons tous une voix qui doit être écoutée. Le transfert à la relève est également un défi de taille pour les générations d’expérience! En tant que relève, nous devons d’abord s’adapter à eux, et non l’inverse. Malgré tout, ça nous rend fier de travailler tous ensemble et de bâtir notre succès en famille.


Vous aimerez aussi

5 questions à... Hélène Laurendeau, nutritionniste et auteure du livre Je cuisine avec toi

5 questions à... Hélène Laurendeau, nutritionniste et auteure du livre Je cuisine avec toi