Hi.

Welcome to my blog. I document my adventures in travel, style, and food. Hope you have a nice stay!

5 questions à... Céline-Audrée Hébert Desautels, fondatrice de Planté

5 questions à... Céline-Audrée Hébert Desautels, fondatrice de Planté

Céline-Audrée a eu l'idée de Planté en travaillant sur la route, où trop souvent, elle préférait sauter un repas plutôt que de manger de la malbouffe du fast-food classique — majoritairement sa seule option vu son manque de temps! Sa mission est alors née de cette prise de conscience; il était temps que la restauration rapide soit réinventée pour qu'on puisse manger santé plus facilement, et enfin se commander quelque chose de réellement bon pour nous à travers la vitre du service à l'auto. Zoom sur le parcours de Céline-Audrée Hébert Desautels, fondatrice de Planté.

Q1. Décrivez-nous votre définition du Fast Good?

C’est premièrement de la restauration rapide sans ingrédient étrange, sans additif artificiel, sans utilisation astronomique de sel et sucre, et priorisant les aliments d’ici. Planté propose un menu axé sur l’utilisation de vrais ingrédients, entiers, simples et naturels uniquement. Des repas réellement nutritifs, favorisant une bonne santé. Et surtout, pas de fausse promesse comme on en voit trop souvent!

Planté, c’est aussi de la restauration rapide écoresponsable; premièrement par un menu entièrement végétal, des repas complets, nutritifs et moins polluants pour notre planète. Ensuite par l’utilisation d’emballages biodégradables (lorsque nécessaire! Au diable, l’utilisation excessive de pailles, sacs en papier et verres jetables.) ainsi que par une meilleure gestion des déchets, entre autres. On souhaite aussi encourager les gens à amener leurs propres contenants, via des programmes qu’on a hâte de partager à travers nos développements!

Le fast-good, c’est d’abord et avant tout un mouvement, une façon de faire du coudre à une industrie qui doit améliorer son offre et sa façon de faire. Une façon d’exprimer clairement qu’on veut mieux, pour notre santé, et pour l’environnement.



5questions_Céline_Plante-11.jpg

Q2. Qu'est-ce que Planté offre comme menu et quelle vision avez-vous pour le déploiement de l’entreprise à long terme?

Planté offre un menu entièrement végétal, où les burgers sont en vedettes, en plus de smoothies et collations saines. Les ingrédients sont tous choisis minutieusement et les recettes sont élaborées pour que chaque choix sur le menu soit nutritionnellement équilibré. Selon l’emplacement du restaurant, des déjeuners seront aussi offerts.

Nous avons choisi d’offrir un menu végétalien pour notre santé puisque nous sommes de plus en plus conscients des impacts négatifs de la consommation de viande et nous savons tous qu’une grande consommation de fruits et légumes est bénéfique pour notre santé. Aussi, quand j’ai appris que plus de 15 000 litres d’eau sont nécessaires à la production d’un seul kilo de viande, comparativement à 4 000 litres pour un kilo de légumineuses ou encore à seulement 300 litres pour des légumes, il est devenu clair dans ma tête que je devais amener une solution concrète avec Planté.

Les changements qui feront des différences sont dans les mains des consommateurs, certes, mais passent inévitablement par les entreprises en premier – c’est donc à celles existantes de s’adapter et aux bâtisseurs de demain d’offrir aux consommateurs des choix plus écoresponsables. Cela devrait être obligatoire.

Je trouve anormal qu’encore aujourd’hui, les repas ultra transformés et remplis ingrédients étranges dominent les restaurants que nous côtoyons lorsque nous avons, ironiquement, le plus besoin de bien se nourrir: lorsqu’on est pressés et qu’on a une grosse journée à relever devant nous.
— Céline-Audrée Hébert Desautels, fondatrice de Planté

Q3. Quelle est votre plus grande source de motivation derrière ce projet?

Bien que je sois convaincue que de plus en plus de gens sont conscientisés à l’importance d’une alimentation saine, je crois encore que nous sommes trop peu conscients de l’importance des ingrédients dans ce qu’on mange - ou plutôt, de comment l’offre alimentaire actuelle est dominée de produits cachant des ingrédients indésirables.

L’industrie alimentaire, qu’on parle de vente au détail ou de restauration, utilise des mots-clés tendance pour accrocher les consommateurs. La vraie vérité se retrouve dans la liste d’ingrédients. Il est là le problème; on nous vend des produits en maquillant la liste d’ingrédients, on se vante d’utiliser des produits « naturels » quand au final on y glisse aussi des additifs artificiels, des quantités astronomiques de sel et sucre, etc. C’est un non-sens, c’est rire du monde. On se demande ensuite pourquoi le consommateur peine à faire le bon choix: comment s’y retrouver et bien choisir devant autant d’information manipulée? Il faut que ça change, et c’est exactement ce que je veux faire avec Planté.

Q4. Qu'est-ce que vous suggérez sur votre menu aux carnivores endurcis?

Notre fameux burger classique, extra faux-mage! Avec notre galette qui a des allures de viande, laissant découvrir un goût cajun légèrement épicé, mariée à des cornichons, des oignons, une tranche de tomate, de la laitue... et une sauce secrète maison! C’est à se rouler par terre.

Ce burger a été un vrai hit auprès de ceux qui ont eu la chance d’y goûter lors de nos événements. Cette histoire semble exagérée mais elle est bel et bien réelle; je me souviens d’un client d’une cinquantaine d’années lors d’un événement que nous avons fait l’été dernier, un homme assez costaud, carnivore endurci, convaincu à ce moment par sa femme de manger végé (happy wife, happy life? Ha,ha!) Il est revenu nous voir, a commandé un deuxième burger et nous a dit que ce burger était le meilleur qu’il ait mangé de toute sa vie. Pas besoin de vous dire que je capotais. Mission accomplie!

5questions_Céline_Plante-8.jpg

Q5. Quel est votre rêve le plus fou pour Planté?

Que Planté soit la chaîne de fast-food en référence lorsqu’on souhaite manger santé près des grandes villes. Montréal, Toronto, New York, Boston, Vancouver. Je me ferme les yeux et je vois des Planté dans plus qu’un seul marché... car il y a ce besoin urgent à combler dans plusieurs marchés. Plus il y aura de Planté, plus grand sera le nombre de gens qui feront un meilleur choix facilement. C’est toute la raison d’être du fast-good!

Sinon, la réponse qui vient le plus de mon coeur est que Planté incite les autres bannières, petites ou grandes, à devenir plus honnêtes et à offrir mieux. Ou du moins, que ce nouveau concept de fast-food réveille les dirigeants qui ont le pouvoir des lois, et les incitent à en adopter en matière de transparence des ingrédients et de responsabilité écologique.

Ça me semble irréaliste de croire que le géant du burger de viande va fermer ses portes demain matin, mais c’est possible qu’il s’améliore. Et pour qu’il veuille le faire, le message doit venir 1-du consommateur et de ce qu’il demande 2-des nouveaux joueurs et de leur offre dans l’industrie. Un ne va pas sans l’autre.
— Céline-Audrée Hébert Desautels, fondatrice de Planté

On peut voir le monde des affaires comme une compétition et un combat. Ou changer notre perspective et voir le tout comme un travail d’équipe. Autrement dit, on peut voir les autres comme des menaces, ou au contraire, comme des camarades. Si de plus en plus de restaurants s’adaptent en offrant des options végés, ça envoie un message clair aux consommateurs ET à l’industrie. À la fin de la journée, c’est tout le monde qui est plus gagnant.

Vivement les légumes!


Vous aimerez aussi

5 questions à... Jean-François Archambault, directeur général et fondateur de La Tablée des Chefs

5 questions à... Jean-François Archambault, directeur général et fondateur de La Tablée des Chefs

5 questions à... Sylvie Rochette, cofondatrice et directrice générale de l'organisme Regroupement Partage

5 questions à... Sylvie Rochette, cofondatrice et directrice générale de l'organisme Regroupement Partage