Hi.

Welcome to my blog. I document my adventures in travel, style, and food. Hope you have a nice stay!

Quelle est la place des aliments-plaisir dans l'assiette?

Quelle est la place des aliments-plaisir dans l'assiette?

Prenez quelques secondes pour penser à votre aliment plaisir préféré. Vous vous imaginez passer les 60 prochaines années de votre vie sans ce petit bonheur en bouche ? C’est une idée plutôt insensée et quasi impossible à mettre en place. Après tout, manger est un petit plaisir de la vie qu’il faut savourer. Mais quelle est donc la place des aliments-plaisir dans l’assiette ?

L’indulgence et le GBS (gros bon sens)

L’indulgence permet de trouver un équilibre entre la proportion de nourriture saine et de nourriture moins saine dans notre assiette, ce qui s’avère bien plus efficace que de supprimer complètement les aliments jugés interdits de notre alimentation. Une solution simpleet efficacepour gérer son alimentation, en gardant toujours en vue l’optique santé, mais sans sacrifier le goût, est d’inclure ici et là des aliments-plaisir au travers d’une alimentation diversifiée. Ainsi, il est important d’équilibrer son alimentation en balançant les aliments plaisir et les aliments sains, et l’un n’exclut pas l’autre selon notre perception du plaisir.

Vive la satisfaction – et non la modération

Tout le monde a une définition — ou une perception — différente de l’équilibre. C’est pourquoi on souhaite tendre vers une alimentation équilibrée, certes, mais on préfère encore plus qu’elle soit satisfaisante. Vive la SATISFACTION et non la modération ! Il ne faut donc pas juger ceux et celles qui optent pour davantage de biscuits, de friandises ou de frites. Soyez empathique et faites preuve d’intelligence émotionnelle.

Tous les aliments ne font pas l’unanimité

Bien que tous les aliments soient permis, la fréquence à laquelle certains d’entre eux sont consommés est la clé dans l’atteinte de l’équilibre alimentaire. Chaque aliment a sa place et il en revient à nous de juger quand le consommer dans notre quête de plaisir.

Dans cette optique, repensons plutôt notre consommation d’aliments selon le concept de continuum de fréquence et de valeur nutritive. Une alimentation saine sera composée d’une variété d’aliments de valeur nutritive allant de faible à élevée et consommés de façon exceptionnelle, occasionnelle ou quotidienne.


Continuum de fréquence de consommation des aliments

Aliments quotidiens
Aliments à haute valeur nutritive et consommés de façon quotidienne (au moins 1 fois par jour).
Aliments d'occasion
Aliments à valeur nutritive moyenne, consommés de façon occasionnelle (1 à 2 fois par semaine).
Aliments d'exception
Aliments à faible valeur nutritive, consommés de façon exceptionnelle (1 à 2 fois par mois).

brownies au chocolat aliments interdits ou permis

Certes, il y aura parfois des bons et des moins bons aliments au cours d’un même repas, d’une même journée ou d’un même mois. Rappelez-vous tout simplement qu’afin de bien jauger son alimentation, il faut le faire sur plusieurs jours, voire plusieurs semaines, sinon, vous n’aurez pas le recul nécessaire pour être en mesure de bien l’évaluer. L’équilibre de l’alimentation est une affaire de qualité et de quantité. Elle consiste à manger majoritairement des aliments nourrissants, et moins souvent des aliments de faible valeur nutritive, souvent ceux qu’on choisit sous le coup de l’impulsion. Par exemple, votre repas ou votre journée ne sont pas gâchés en raison d’un morceau de brownies servi en dessert! Bref, on ne peut pas évaluer correctement son alimentation en analysant seulement un aliment présent sur un menu, ni même un seul repas, mais bien en prenant un pas de recul et en regardant le portrait global.

*Ce billet de blogue est commandité par la campagne À table Québec. Toutes les opinions sont les miennes.


Vous aimerez aussi

Top 5 des fleurs comestibles du Québec

Top 5 des fleurs comestibles du Québec

10 façons d’utiliser vos fraises trop mûres

10 façons d’utiliser vos fraises trop mûres