Hi.

Welcome to my blog. I document my adventures in travel, style, and food. Hope you have a nice stay!

Tout ce qu'il faut savoir sur la fraise

Tout ce qu'il faut savoir sur la fraise

PUB_Sacs.png

Le mot fraise découle du latin « fragare » qui signifie « sentir bon » ! Décidemment, elles portent bien leur nom, ces fraises! Pour plusieurs raisons, beaucoup choisissent de manger des fraises locales, c’est-à-dire les « Fraîches du Québec », un nom qui appartient aux Producteurs de fraises et de framboises du Québec depuis 2008. Cap sur 9 faits saillants entourant les fraises.

Fraises.jpg

1. Ses feuilles se mangent-elles ?

Les feuilles du plant de fraise, lorsqu’infusées, donneraient un goût astringent doux utilisé contre la diarrhée alors qu’une infusion des racines de la fraise serait diurétique!

2. Des dizaines de variétés de fraises cultivées au Québec

Alors qu’il en existe plus de 600 variétés de textures, tailles, couleurs et de saveurs différentes, au Québec, des dizaines de variétés de fraises sont cultivées.

3. La couleur est-elle un indicateur de la valeur nutritive de la fraise?

La couleur de la fraise est un indicateur du mûrissement et de la fraicheur de la fraise, mais également un témoin de la variété de la fraise. En effet, les différents types de fraises viennent à maturité avec des nuances de rouge et d’orangé différentes. Par exemple, la Honeyoye est d’un rouge vif à maturité alors que la Darselect a plutôt un rouge clair et l’Annapolis a plutôt un rouge orangé.

4. Saviez-vous que les fraises étaient désormais cultivées en serre à l'année au Québec?

D’octobre à juin, la production de fraises de serre au Québec bat de ses ailes à la ferme La Frissonnante, un des 10 producteurs cultivant la fraise de serre au Québec ! La production en serre n’étant pas adaptée pour les chaleurs de l’été, elle complète la production québécoise de la saison estivale en offrant des fraises pendant les mois où la production extérieure n’est pas possible. Le coût énergétique des mois les plus froids est non-négligeable, ce qui justifie le coût légèrement plus élevé hors saison.

5. Le fruit est en réalité la graine!

Et oui, la fraise que nous mangeons est le renflement du pédoncule après la fécondation de la fleur. En réalité, le fruit correspondrait aux toutes petites graines présentes sur la fraise !

6. Les fraises de la Californie ont voyagé en moyenne 5000 km avant d’atterrir dans votre assiette

Si vous vous procurez des fraises de la Californie au supermarché, sachez que celles-ci ont voyagé en moyenne 5000 km dans un camion réfrigéré. En comparaison, les fraises du Québec achetées au supermarché ont voyagé une centaine de kilomètres en moyenne alors que celles qui sont achetées directement chez le producteur éliminent tout besoin de transport avant la vente.

7. Le marché de la fraise au Québec contribue à la création de 11 000 emplois!

Les fraises du Québec cultivées à l’extérieur sont offertes cinq mois par années. Leurs production et distribution créent 11000 emplois et représentent un marché annuel au Québec de 52 millions de dollars!

8. Délicieuses sources de nutriments

Les fraises sont une excellente source de vitamine C, mais également de bonnes sources de potassium, puis des sources de magnésium, d’acide folique et d’acide pantothénique.

9. La question sur toutes les lèvres : comment conserve-t-on la fraise fraîche?

La fraise est très fragile ; la chaleur et l’oxygène garantissent une détérioration rapide. Ainsi, la meilleure façon de garder la fraise fraîche est de la laisser intacte au réfrigérateur où elle se conservera de 2 à 3 jours. Afin de maximiser sa conservation, l’équeutage et la coupe de la fraise devraient être faites juste avant la consommation, puisque ces deux procédés augmentent la surface de contact avec l’oxygène et accélèrent donc son dépérissement. L’ajout de jus de citron ou de jus d’orange ralentit cependant le dépérissement des fraises coupées et peuvent par exemple être ajoutés à une salade de fruits!

Dans un autre ordre d’idées, n’hésitez pas à congeler l’excès de fraises cueillies. Vous n’avez qu’à les laver et les équeuter, puis les congeler dans un contenant hermétique. Les confitures et les tartes aux fraises peuvent évidemment être une autre façon de conserver vos surplus de récolte!

 Sirop fait à base de queues de fraises

Sirop fait à base de queues de fraises

Quoi faire avec les queues de fraises?

  • Gardez les queues pour faire une eau aux fraises. Très prisée par les grands chefs tels que Normand Laprise et Josée DiStasio, l’eau aux fraises peut servir de base pour la préparation du plusieurs cocktail. Il suffit simplement de laisser macérer 2 tasses de queues de fraises dans ½ tasse d’eau et d’ajouter un peu de sucre. On obtiendra ainsi un liquide rouge qu’on pourra ajouter à notre gré à de l’eau fraîche pour lui donner une saveur fruitée.
  • Mettre les queues de fraises dans son smoothie.
  • Faire un pesto! Comme tous les pestos, utilisez le ratio suivant 1:2:2:8 (1 part de noix, 2 parts d’huile, 2 parts de fromage comme le parmesan, et 8 parts de feuilles, de verdure ou d’herbes fraîches). Ajoutez un peu d’ail, de jus de citron, de sel et de poivre puis le tour est joué!

Finalement, le plaisir pour les papilles qu’elles nous procurent suffit pour nous convaincre à s’en procurer, mais savoir que nous encourageons à la fois l’économie locale et que nous mangeons de façon durable, n’est-ce pas satisfaisant? Allez hop, faites vos provisions de fraises du Québec!

À la recherche d’un producteur local? Visitez le site Les fraîches du Québec qui vous guideront, tout dépendant de votre région, vers des producteurs où l’autocueillette est possible

Références

  1. Fraises. (2006). Dans L’encyclopédie visuelle des aliments (p. 190-191) Québec, Canada : Les éditions Québec Amérique inc.
  2. https://fraisesetframboisesduquebec.com


Vous aimerez aussi

À la découverte du mochi

À la découverte du mochi

Déménager son frigo en toute sécurité : 101

Déménager son frigo en toute sécurité : 101